L’art-thérapie: l’importance de toucher

Je vous souhaite d’abord une année 2021 sensible, humaine, riche en  contacts physiques, une année où nous pourrons à nouveau être proches, se toucher, s’embrasser, faire la fête !

Art-thérapeute Yvelines, séances d'art-thérapie Versailles, Psychanalyste Versailles
Imaginez que vous toucher les nuages !
psychothérapie par le toucher, séances d'art-thérapie Versailles, psychanalyste Versailles
Imaginez que vous touchez l’eau de mer !

Nous sommes un corps

Nous sommes déprimés quand nous ne nous touchons pas. En ce moment plus que jamais nous réalisons l’importance du toucher.

En tant que psychothérapie par le toucher, l’art thérapie par les arts plastiques permet de se réapproprier une sensibilité tactile. En touchant la terre ou la peinture, une mémoire tactile très ancienne se réveille .

Nous avons voulu oublier que nous sommes des animaux, que nous n’avons pas un corps mais que nous sommes un corps. N’oublions pas que ce qui définit notre humanité c’est notre ouverture au monde, notre dépendance à cet environnement dans lequel nous naissons.

Nous ne sommes pas des êtres purement intelligibles, coupés du monde extérieur, étrangers à la nature. Nous faisons partie de cette nature et nous en dépendons : nous avons besoin d’air, de nourriture, de lumière, de verdure, de fleurs, d’animaux, d’eau. La matière n’est pas sale, elle nous constitue. Nous sommes chair parmi les chairs, ouverts au monde avec d’autres. En constante interaction.

Acceptons cette dépendance ; la mort, la maladie mais aussi la vie, l’amour. Acceptons d’être fragiles et sensibles et transformons cela en force. Jamais nous ne deviendrons des êtres sans corps, jamais nous ne serons remplacés par des robots et nous ne le voulons pas.

Nous ne voulons pas communiquer par écrans interposés, nous voulons voir nos visages, nos sourires et nous toucher. N’acceptons pas cette déshumanisation qui fait le profit des puissances du net, désireuse d’accroître leur richesse quitte à ce que nous tombions tous en dépression.

Notre sensibilité a de la valeur et du sens

Soyons fiers de notre corps et de notre sensibilité qui ont toujours été dévalorisés depuis l’idéalisme platonicien rangeant le bien, la vérité du côté d’une âme sans corps, masculine. Rangeant le mal et la fausseté du côté du corps, de la nature, du féminin. Cette dévalorisation du corps et de la subjectivité, de l’affectivité est une stratégie de pouvoir. Car qui ne sait pas ce qu’il ressent, qui perd confiance dans son ressenti se cherche un maître et devient donc l’esclave de ceux qui prétendent détenir la vérité. Revendiquons la valeur de notre subjectivité, de notre sensualité.

Nous irons mieux en touchant

Ainsi dans cette tradition dans laquelle nous vivons encore et qui suit une logique d’exploitation et de domination, le toucher fait peur. Toucher c’est sale. C’est pourquoi certains rêvent de sexualité sans toucher, le sexe par Internet se développe.

Pourtant le psychanalyste Boris Cyrulnik a montré l’importance d’être en contact physique les uns avec les autres. Il a prouvé que lorsque nous nous isolons sensoriellement; par exemple lorsque nous déprimons et que nous voulons voir personne, cela crée des lésions neuronales. Dès que nous sommes à nouveau en contact avec d’autres, notre cerveau fonctionne mieux. Il a prouvé qu’un  bébé qui n’est pas touché ne se développe pas et finit par mourir. Si en ce moment nous avons besoins des ordinateurs, il ne faut pas nous y habituer.

Ne laissons pas s’installer une société froide et lisse comme l’écran. Prenons conscience de l’importance pour notre épanouissement du toucher. Les personnes psychotiques qui n’ont pas conscience des limites de leur corps par le toucher souffrent énormément.

Une thérapie par le toucher

Ainsi en art thérapie je propose une thérapie par le toucher. Il s’agit de retrouver un contact sensoriel avec la matière : la terre ou la peinture. La personne peint directement avec les mains et modèle  avec les mains retrouvant ainsi le toucher par lequel le petit enfant découvre le monde. Retrouvant cette part de jeu et de contact direct avec la matière, retrouvant cette créativité, cette spontanéité d’un rapport au monde par trop dicté par l’intellect de l’adulte qu’il est devenu. Un adulte ne se met pas les mains dans la peinture ? Pourtant il ira beaucoup mieux s’il le fait.

Mais cela lui semble dégradant, dévalorisant parce que ce qui a de la valeur est toujours placé sous le signe de l’immatériel, de l’intellectuel mais aussi du sec.

Revalorisons l’élément liquide associé au féminin

Ainsi les matières liquides et molles, douces au toucher inspirent à certain le dégoût et la peur. Parce que ces matières sont associées à la nature et au corps féminin, dévalorisés dans notre société patriarcale. Pourtant le toucher avec le liquide et le mouvant est notre toucher le plus ancien, celui qui constitue la conscience de notre être et de notre peau : le liquide amniotique. Pourtant la caresse de l’eau et les caresses dispensées par notre mère, le contact avec cette chair douce et souple nous donne la vie.

séances d'art-thérapie Versailles, psychanalyste  Versailles

Avec l’élément liquide a été en même temps dévalorisée la lenteur , également associée au féminin.

Revalorisons la lenteur associée au féminin

Dans notre société c’est la rapidité qui est valorisée c’est-à-dire l’aptitude à atteindre un résultat le plus vite possible. Pourtant il existe d’autres rythmes, des rythmes lents comme celui de la gestation qui créent en profondeur. Comme celui de la maturation des fruits. Les tomates en hiver ne sont pas bonnes. Préférons les tomates lentement mûries par le soleil de l’été.

La lenteur est un élément indispensable à la thérapie que je propose : elle permet une évolution en profondeur. Non pas dans le but d’obtenir très vite un résultat qui brille. C’est pourquoi les séances d’art thérapie que je propose dures deux heures : il s’agit de se détendre et d’entrer dans une temporalité autre que la temporalité marchande.

Le temps ce n’est pas de l’argent, c’est la maturation de l’être.

Ressentir, toucher, créer, comprendre, partager

Dans mes séances j’ associe ressenti psycho-corporel, art-thérapie et psychanalyse; thérapie non verbale et verbale: ressentir, toucher, créer, comprendre, partager

art-thérapie et psychanalyse Versailles, art-thérapie Paris, psychanalyste 75020, art thérapeute 78

Fermer les yeux, respirer, lâcher prise

Le fait de fermer les yeux permet d’occulter son propre jugement  et celui des autres et donc permet de laisser parler le corps. C’est l’inconscient somatique qui s’exprime alors en images. La création n’est pas guidée  consciemment.  C’est un travail non verbal.

La relaxation par la respiration  les yeux fermés permet de rentrer dans un état modifié de conscience qui favorise le lâcher prise dans le travail avec la terre. Il m’arrive d’utiliser l’hypnose dans mes séances .

D’où cette sensation de rêve éveillé  ou naissent des images. Nous pouvons ensuite parler des images qui sont venues à cette occasion.

Ressentir de manière personnelle

Cet état modifié de conscience permet de se centrer sur son ressenti corporel et de se laisser guider par un rythme personnel  où les gestes des mains sont en harmonie avec la respiration et détente de tout le corps.

La lenteur est importante.

Il s’agit de se défaire d’une temporalité  corporelle liée à l’utilisation du corps pour les tâches quotidiennes pour retrouver la lenteur d’une temporalité personnelle biologique. Il s’agit  de ne plus se projeter dans le futur mais d’exister pleinement au présent.

 Lâcher l idée du  résultat permet de retrouver la dimension du jeu par lequel l’enfant expérimente le monde.

Le fait de travailler avec les deux mains en même temps  fait bouger tout le haut du corps et donc le cerveau droit en même temps que le cerveau gauche, la zone des affects en même temps que la zone intellectuelle. Je fais travailler au sol pour permettre pour permettre une gestuelle avec le bas du corps. Je fais peindre au sol ou au mur ce qui permet une expressivité de tout le corps, idem avec les deux mains et les yeux fermés au départ.

Une psychothérapie par le toucher

Nous abordons ici limportance du toucher dans cette thérapie que je propose  Se recentrer sur le toucher est favorisé par le fait de commencer les yeux fermés. Je pense que une de mes  spécificités d’art-thérapeute tient dans cette approche sensorielle par le toucher qui met en jeu tout le corps conjuguée aux yeux fermés.

Ce moment de contact avec la terre ou la peinture permet de retrouver l état psycho-sensoriel du bébé voire du foétus ou le moi est entièrement un moi-corps. Alors il n’y a pas de séparation entre le ressenti corporel et l’intellect .

le sentiment de réalisation de soi: créer

Lorsque la personne ouvre les yeux, arrive en général un étonnement puis souvent un sentiment de fierté d’avoir pu créer et donner forme à un vécu profond et personnel. L’objet concrétise une image de soi et il y a un sentiment de réalisation de soi. La personne se revalorise . L’ art thérapie permet la re-mobilisation des pulsions de vie par la création. Par  le re-investissent positif du monde , le plaisir d’être est retrouvé.

Les mots écrits de manière automatiques permettent de passer du non verbal au verbal avant la prise de parole. Ils sont une transition de l’inconscient vers le conscient.

la psychanalyse: le retour à l’enfance

La sensation physique des deux mains avec la terre renvoie chacun à l’enfance voire, il me semble, à la vie intra-utérine. Ce qui expliquerait dans les créations l’évocation de l’enfance et de la mer ( ou de la mère). En effet le bébé découvre le monde avec le toucher et dans l’utérus il prend conscience de lui-même grâce à ce toucher avec l’eau qui entoure tout son corps. La résistance qu’oppose l’eau au toucher de la main est similaire à la résistance que lui oppose la terre.

Ce toucher doux de la terre ou de la peinture renvoie aussi au contact avec la mère.  Ce contact avec l’eau qui caresse et masse est simultané à une perception totale d’un soi séparé et en relation  avec la mère. Plus tard ce sentiment d’existence par le toucher pour le  foétus continuera  avec les soins maternels  prodigues au bébé donc également  les caresses, puis par la découverte du monde en manipulant.

Ensuite vient l’interprétation  symbolique de la création et du ressenti pendant le processus de création.  Il s’agit de psychanalyse . J’essaie de voir avec elle ce qui se répète  de l’enfance dans sa création  et dans ce qu’elle a ressenti en créant, ce qui symbolise son histoire. Par l ’analyse de bloquages pendant le processus de création on peut aussi aider la personne à modifier un comportement en l’aidant à imaginer des alternatives  pour créer autrement: utiliser d’autres matériaux, couleurs, prendre son temps. ne pas s’obliger à..

Le partage avec l’autre

Arrive la  prise de conscience par le partage avec l’autre : le thérapeute et/ou le groupe. Chacun peut s’appuyer sur les projections  de l’autre pour découvrir dans sa création plus qu’il n’y voit. Les images (dessins, peintures, modelages, photos, théâtre-image) sont plus susceptibles de projections que les mots qui enferment un peu plus le sens.

Par les mots on crée du commun. Les histoires peuvent se partager et les vécus de chacun raisonnent avec ceux des autres. On peut sortir de sa solitude, de sa culpabilité,  de sa honte, c’est la dimension thérapeutique du social.

Séances d’art thérapie et psychanalyse par téléphone

Cette période de confinement  nous met tous à l’épreuve. Plus que jamais nous devons faire preuve de créativité pour lutter contre la dépression. L’art thérapie a ici toute sa place ainsi que la psychanalyse. Créer et parler c’est être en relation symbolique avec l’autre. À défaut de pouvoir faire autrement, je continue les séances d’art thérapie et de psychanalyse par téléphone . Ces séances me soutiennent et soutiennent les personnes : la relation continue.

séance de psychanalyse et d'art thérapie par téléphone
Création d’art-thérapie pendant le confinement envoyée de Corrèze, avril 2020

L’oubli du corps et de la sensibilité

Plus que jamais nous réalisons notre besoin d’être en contact physique avec l’autre, en relation charnelle et non pas virtuelle parce qu’une relation humaine est une relation corps et âme et que l’un et l’autre ne peuvent se dissocier sous peine de déshumanisation. Le Corona virus nous fera peut-être réaliser qu’ aucune technologie, aucun robot, aucun e-mail ne saurait remplacer la rencontre entre deux êtres humains, en chair et en os. Lorsque le confinement prendra fin nous devrons tirer les conséquences de cette prise de conscience et lutter contre la déshumanisation croissante de la société et des relations humaines.

L’ordinateur nous fait oublier que nous sommes un corps en relation constante avec l’autre et la nature. Nous ne sommes pas des êtres tout-puissants capables de vivre sans les autres et sans cette nature que nous sommes en train de détruire. Respecter son corps, sa temporalité incarnée , respecter la nature et les animaux , c’est se respecter en tant qu’être humain doué de sensibilité. C’est accepter aussi que nous puissions être malades et confrontés à la mort, ce que la course internationale au profit veut nous faire oublier . Non l’hôpital, les maisons de retraite ne doivent pas  être des lieux de profit mais des lieux de soins ou le respect de l’humain doit primer. Arrêtons cette course pour retrouver notre sensibilité, être en harmonie avec notre corps, les autres, la nature. Acceptons notre affectivité c’est-à-dire notre ouverture au monde.

Psychanalyse et voix

Le langage du corps et du visage manquent mais la voix permet quand même une psychanalyse attentive qui passe par les mots, les intonations, les silences. Les émotions sont perceptibles à travers la corporéité de la voix que ce soit la mienne ou la vôtre. A mon sens la voix crée une relation plus profonde que la visioconférence qui est sans cesse parasitée par les problèmes technologiques comme le décalage du son et de l’image.

Art thérapie et photographie

Vous pouvez dessiner, peindre, modeler chez vous et pour ceux qui ont accès à la nature, faire du land art c’est-à-dire créer  avec des matériaux naturels. Vous pouvez mettre en scène vos créations et envoyer des photos juste avant la séance pour que nous puissions en parler.

La photographie devient alors un moyen d’expression créatif supplémentaire puisque vous vous exprimez aussi dans la prise de vue, le cadrage, la lumière, la mise en situation de vos oeuvres. Le choix des photos envoyées a aussi un sens. Lorsque nous sommes au téléphone, vous pouvez parfois dessiner et m’envoyer la photo en cours de séance.

Une relation thérapeutique à distance ?

Même si vous créez seuls chez vous la relation thérapeutique ne s’interrompt pas dans le sens où je suis présente symboliquement dans ce moment de création. En effet vous savez que vous aurez à m’envoyer des photos. Bien que je ne sois pas physiquement présente à ce moment-là, je suis présente à votre esprit .L’acte de création peut donc continuer à s’inscrire dans le cadre de la relation thérapeutique.

Il convient quand même d’être prudent dans ce dispositif étant donné que je ne peux pas vous accompagner au moment de la création. Les créations ne sont donc pas obligatoires entre chaque séance: il faut que vous « le sentiez »

Les séances par téléphone durent une heure ou deux une fois par semaine , nous expérimentons pour voir la durée qui nous convient.

Voici quelques photos de créations qui m’ont été envoyées récemment. Elles ont été le support de de séances  d’art thérapie et de psychanalyse qui sont toujours en cours.

séance de psychanalyse par téléphone pendant le confinement
Création d’art-thérapie pendant le confinement envoyée de Corrèze, avril 2020
séances de psychanalyse et d'art thérapie par téléphone pendant le confinement
Création d’art-thérapie envoyée de Corrèze, avril 2020
séances de psychanalyse par téléphone pendant le confinement
Création d’art-thérapie pendant le confinement envoyée du Limousin, avril 2020
Séance d'art thérapie et de psychanalyse à distance pendant le confinement
Art-thérapie, Limousin, avril 2020

Il y a aussi la rose

En cette période mortifère , il y a aussi le printemps ! Pour nous remonter le moral je vous propose une méditation sur la rose avec un très beau texte de Luce Irigaray.

« Il y a aussi, et encore, la rose. Puisqu’il faut bien tenter de demeurer un peu sur terre, sous le soleil, de s’épanouir et vibrer dans l’air, durer en obéissant au rythme des saisons. Efflorescence qui, mystérieusement, rappelle quelque chose du sang et de l’ange. Recommençant sans cesse, sans pourquoi, parce qu’il faut fleurir, ainsi le commande son cycle, et sans souci d’elle-même, ni désir d’être vue .Pur apparaître…

Il y a la rose, avant et après l’efflorescence. S’ouvrant toujours pour une première et dernière fois. Et, pourtant, le recueillement de ses pétales sait, par sa disposition toutes les roses antérieures et celles futures, mais sans double, ni mime. Quand elle s’entr’ouvre, elle connaît déjà l’ effeuillement, le repli, le recueillement. Non de sa fermeture, mais de son recouvrement. Ses pétales, sauf celles qui entourent ou enveloppent le coeur, celles de l’extrême bouche, reposent envers contre endroit (ou le contraire selon l’abord), dedans contre dehors, intérieur protégeant l’extérieur. Rassemblant ce qui a déjà eu lieu, les lèvres déjà ouvertes, offertes qui, en elle, se garderaient de la dispersion- celle du fils éloignant ses multiples jouets où, à chaque fois, sa mère, sa femme- mère, entières ou en lambeaux. Mémoire qui ne va pas sans deuil s’abriter aussi d’un dehors qui déborde le dedans pour lui faire toit, maison, revêtement, apparences. Ce qui peut tromper, induire en erreur et en errance sur ce qui va à l’extrême bouche, ou au coeur, ou à la source. La rose en soi – si cela peut encore se dire – serait imperceptiblement voilée, artificielle pour qui ainsi le veut ou la pense, de reposer dans ou autour d’un recueillement invisible : son plus secret calice ne se montre jamais, il se tient sous tous pétales déjà rassemblés. Quand ils offriront, dans une splendeur impudique, leur complète ouverture, le lieu où elle se retouchait elle-même, lèvres à lèvres, aura disparu. Vous ne le verrez jamais. Vous ne le verrez jamais dans ce qu’elle est ou a de plus intime. Peut-être est-il, est-elle parfois perceptible à ceux qui demeurent près d’elle, respirant l’espace qui l’entoure, qu’elle crée de cette caresse ou elle subsiste sans refus ? Dans un don qui se dispense à travers l’air sans jamais y apparaître comme tel et sans que quiconque puisse la prendre en main. Sauf à la perdre.

séances d'art thérapie 78, Versailles
Cécile Orsoni, encre sur papier, sans titre

Le coeur de la rose s’ouvre sans projet qui commande cette ouverture. Au coeur de la fleur, il n’y a rien – que le coeur. Il s’ouvre sans raison. Aucune téléologie ne commande l’éclosion des pétales. Elle ne sert à rien. Sinon au regard ? Quel regard ? Elle nous regarde d’où elle ne se représente pas. Regard encore vierge de toute présence fabriquée et reproductible. En un certain sens, elle est invisible et, pourtant, tellement plus visible que tout ce qui se représente. Elle n’est ni objet ni chose. Elle ne peut se parler en mots, même si un vocable la désigne dans la langue. Elle n’a pas de double. Elle se donne toujours pour la première et unique fois. Attire le regard dans sa contemplation. L’arrête – sans pourquoi. Il s’ouvre – sans raison. Baignée dans son efflorescence.

Mouvement sans forces. Traits déterminés sans la rigidité de l’application d’une énergie. Pétales à sans contours fermes. Finitude in – fini. Illimitée. Splendeur de l’imperfection. »

Luce Irigaray, La Croyance Même

Encres de Cécile Orsoni

L’exposition Percée est prolongée!

L’exposition Percée est prolongée jusqu’au 28 avril..il est encore temps!

Ci dessous quelques photos de la signature du livre d’artiste mardi 19 avril 2016 avec l’écrivain Eurydice Trichon Milsani: un tres bon moment! Il reste peu d’exemplaires..

exposition Percée, Cécile Orsoni gravures sur bois , galerie Guillet Paris

exposition Percée , Cécile Orsoni, gravures sur bois Paris

 Cécile Orsoni exposition Percée Paris, gravures sur bois et livre d'artiste

Cécile Orsoni, Percée, 120×120 cm, gravure sur bois, 2016

 Cécile Orsoni exposition Percée , gravures sur boisParis

 

exposition Percée , Cécile Orsoni, gravures sur bois Paris

gravure sur bois Cécile Orsoni exposition Percée Parissignature livre d'artiste Percée cécile Orsoni et Eurydice Trichon Milsani

GALERIE GUILLET ARCANE 17

Maryse PARISOT et Michel GUILLET
ont le plaisir de vous inviter à l’exposition de

Cécile ORSONI

Percée

Exposition du 6 au 20 avril 2016

VERNISSAGE
Le vendredi 8 avril à partir de 17h

GUILLET ARCANE 17
8, avenue Trudaine 75009 Paris
Téléphone : 01 48 78 98 25 – 06 07 48 10 12

Ouvert du lundi au samedi : de 11 h à 19 h

Exposition gravures sur bois Cécile Orsoni Paris

Avertissement urgent: pas heureuse de vous faire savoir

Avertissement urgent

Vous risquez de recevoir un mail nommé « On est tous Paris » qui est diffusé à grande échelle depuis ce week-end. Dans ce message une photo de bébé avec un bracelet de naissance où il est écrit « on est tous PARIS » vous invitant à cliquer sur la photo. Ce message contient un malware (virus) qui permet de prendre le contrôle à distance de votre ordinateur et récupérer toutes vos données et mots de passe. Source de service de Cyber criminalité du ministère de la défense, donc envoyez ce message à vos contacts, c’est urgent et ça va très vite, ça circule depuis dimanche et a été diffusé depuis ce matin sur EUROPE 1.

Exposition Pol’art

exposition Pol'art Versailles

Les artistes contemporains de l’association des Ateliers d’artistes versaillais exposent leurs oeuvres sur l’univers du polar à la bibliothèque centrale de Versailles du 21 février au 21 mars. J’exposerais une vidéo et des gravures sur bois à la bibliothèque centrale ainsi que quelques oeuvres à la bibliothèque Pré au Bois et Porchefontaine . Je serais heureuse de vous voir au vernissage de la Bibliothèque Centrale:

exposition vidéo Cécile Orsoni Versailles

Rentrée cours et art-thérapie mercredi 3 septembre 2014

Bonjour à tous! Les cours de peinture/dessin/gravure:modelage reprennent dans l’ atelier le mercredi 3 septembre 2014 de 19 à 21h et l’ art-thérapie le samedi 6 septembre . Lors de ces premiers cours nous fixerons les jour s définitifs qui conviennent à chacun. Inscription par tel  dès le 28 aout.

Je vous attend avec vos envies et avec ma passion!

cours de peinture et art-thérapie Versailles

Ateliers d’artistes abandonnés à Berlin. Photo C.Orsoni

 

Vernissage ce soir 7 décembre

Je vous invite au Club b8 à Saint Cyr l’ Ecole pour une grosse exposition exposition collective  : peintures, gravures, vidéos, musique au programme ! J’exposerais des estampes et une vidéo que j’ai réalisées cet été en Corse : un avant gout de mon exposition  personnelle d’estampes Galerie Guillet  en juin 2014.

Vernissage à 19h, ouverture de l’exposition à 15h

Estampes à Sorbello par Cécile Orsoni, Corse aout 2013

journées nationales métiers arts club b8

Exposants: :

Véronique Pérez,
Laura,
Gémo,
Niko  www.disco-che.com, www.m2bproject.com, www.nikodelafaye.com
Orion,
Cécile Orsoni, http://www.cecileorsoni.com
Jean Pierre Igoulen
Emmanuel Aube,
Benoit Rassouw, www.sommeilleur.fr
David Pérez,
Yann Le Dall
Slip premier, http://www.slip-premier.com/
Jerémy NONOTTE
Vincent Rambié
bernadette Schwelm http://bernadette-schwelm.com/
Thierry Beaujardin,Byron, Hizepet Kelni, Olivier Raynaud.

– 2 points chauds dans l’atelier pour cette soirée : un champignon rayonnant dans la grande salle, une soufflant dans la tente. Dans la tente se trouvera aussi une table sur laquelle nous pourrons déposer des aliments (sucré, salés) ou boisson.
– préparation d’un vin chaud.

Pour se rendre au club b8 de Paris c’est facile:
-prendre le train de Montparnasse dir Plaisir Grignon, descendre gare de saint Cyr l’ Ecole. Durée trajet: 30 mn.
– le Club b8 est juste à l’entrée de l’aerodrome 1er hangar à gauche, 10 mn  a pied de la gare. L’entrée de l’aerodrome se situe rue du DR Vaillant trottoir de gauche,en face de l’ Aérotel.