Théâtre et psychanalyse: un jeu d’enfant

Mon expérience du psychodrame et du sociodrame

En tant qu’ art-thérapeute je connais la dimension thérapeutiques de la création et du jeu, je souhaite me former en 2017 à la thérapie de groupe par le théâtre pour pouvoir proposer aux personnes d’associer théâtre et psychanalyse dans le cadre de leur thérapie . Cette année là je fais pour moi même une constellation familiale à Berlin.

séances d'art-thérapie, psychodrame, séances de psychanalyse Versailles, art-thérapie par le théâtre Paris

J’entame une formation au théâtre et à la sociologie clinique au Réseau International de Sociologie Clinique avec Vincent de Gaulejac et par la suite j’ approfondis cette formation avec Vincent de Gaulejac et René Badache.

 Le jeu de petites saynètes théâtrales est pour moi une révélation: celle du psychodrame et du sociodrame inventés par Moréno mais associés dans une nouvelle approche qui conjugue sociologie et psychologie.

En jouant des scènes conflictuelles et répétitives de ma propre vie je comprends que jouer avec son corps permet de faire sortir les émotions. Et jouer d’autres rôles que le sien permet de se mettre à la place de celui avec qui on a habituellement un conflit et de comprendre sa position.

Echangeons les rôles

L’échange des rôles permet de comprendre que la violence est une interaction entre plusieurs personnes et qu’elle ne dépend pas que d’un seul protagoniste. Lors de ma formation je comprends aussi dans la scène que j’ai joué et dans les saynètes des autres participants que la souffrance familiale et personnelle a également des déterminants sociaux qui sont à prendre en compte.

C’est possible de se comporter autrement !

Le théâtre permet de modifier son comportement dans la vie réelle en trouvant en soi-même des ressources créatrices pour ne pas se laisser piéger et piéger les autres dans une répétition pathologique. La première des conditions c’est d’y croire : oui c’est possible de changer !

En jouant nous nous rendons compte que si « pour de faux » nous pouvons éviter une situation de souffrance alors nous le pouvons aussi »pour de vrai » dans la vraie vie. Il faut arriver à imaginer d’autres manières de se comporter, par exemple ne pas toujours prendre une critique comme une remise en question personnelle qui peut conduire à démissionner systématiquement. Cette personne susceptible est enfermée dans une croyance depuis son enfance : elle sera toujours rejetée. Le théâtre permet de faire sortir et comprendre les émotions qui sont associées à cette croyance et de les analyser. Puis de comprendre qu’on est pas obligé de répéter ce comportement en jouant autrement la scène. En jouant autrement on se libère de la croyance qui enferme et du comportement qui fait souffrir.

« On dirait que tu serais la maman ! »

le jeu théâtral associé à la psychanalyse est maintenant devenu pour moi une pratique que je propose régulièrement aux personnes dans le cadre de leur thérapie. Nous pouvons jouer à deux dans le cadre de séances individuelles ou en groupe. Pas besoin d’être un acteur professionnel, n’importe qui peut construire une saynette théâtrale et jouer. Par ce que le théâtre fait partie de nos jeux d’enfants. Et nous avons tous beaucoup ri en jouant des rôles par ce que nous savions que c’était un jeu ou tout était possible.

Et effectivement le rire est thérapeutique. Il permet de prendre du recul et de considérer la vie comme un jeu, d’être plus légers et de retrouver une joie d’enfant.

En piste!