Cécile Orsoni art-thérapeute

Séances d’art-thérapie à Versailles

Prendre rendez-vous

06 78 73 94 48

Art-thérapie et psycho-sexologie

Art-thérapie et psycho-sexologie : une thérapie par le toucher

Par l’art thérapie il s’agira de vous réapproprier votre sensualité.

Vous pourrez retrouver la sensualité du petit enfant que vous étiez . Une sensualité positive dégagée des relations nocives . L’art thérapie réactive la sensualité archaïque et joyeuse de la toute petite enfance, c’est une thérapie par le toucher qui vous renvoie à l’époque ou vous découvriez le monde en touchant .

Par la psychanalyse vous pourrez prendre conscience de ce qui vous pose problème dans votre rapport à la sexualité, à la sensualité, au corps. Vous pourrez remonter aux représentations de la sexualité dans votre famille avec la psycho-généalogie. Les exercices psycho- corporels ( relaxation, mouvement, respiration ) et l’hypnose vous permettront de mieux comprendre vos sensations et vos émotions.

art-thérapie et psycho-sexologie, séance à Versailles avec Cécile Orsoni
Psychothérapie_Image psychothérapie corporelle et émotionnelle

En quoi faire une psychothérapie va vous permettre d’avoir une sexualité plus épanouie ?

La relation sexuelle fait partie de la relation humaine . Contrairement à ce qu’on entend dire , il n’y a pas le corps d’un côté et l’esprit de l’autre . Le corps humain est un corps psychique intimement lié à la vie psychique, le psychisme est physique . Comme le dit Reich , psychanalyste élève de Freud et une des premiers sexologue européen : « Tout mouvement psychique est en même temps un mouvement somatique » . Autrement dit si vous pensez que vos difficultés sexuelles et qu’elles ne sont que sexuelles ; Vous vous trompez . Les problèmes sexuels sont des problèmes relationnels . La psychanalyse vous permettra de comprendre les problèmes relationnels qui se jouent pour vous lors du rapport sexuel , amoureux et dans votre sensualité en général .

Lors de la relation sexuelle il s’agit de donner et de recevoir ; de rejouer les rapports de domination homme- femme, de rejouer la représentation que vous avez de la sexualité de vos parents, de rejouer l’image que vous avez de votre corps. La sexualité est également influencée par des injonctions sociales : l’image du corps dans la publicité, la honte de l’homosexualité, l’injonction à la performance, la course à l’orgasme. Autant de représentations dont vous n’avez pas forcément conscience et qui peuvent être des obstacles à une sexualité épanouie. Par exemple le corps de la femme est toujours montré comme un objet dans la publicité, comment dès lors une femme peut-elle s’affranchir de cette injonction à être un objet sexuel dans notre société ? La psychanalyse vous aidera à prendre conscience de ces représentations en allant chercher ou elles s’enracinent dans votre vécu et celui des générations antérieures. La thérapie vous permettra de créer une sexualité qui vous ressemble, hors des normes imposées.

Les difficultés à vivre sa sensualité

Je peux vous aider si vous avez été ou êtes victimes de violences sexuelles : viol conjugal, inceste, pédocriminalité . Si vous avez des difficultés dans votre rapport à votre propre corps et à celui de l’autre. Si vous avez un problème avec le toucher ; si vous avez l’impression d’être coupé de votre corps, la psychothérapie que je propose peut vous aider. Je peux vous aider si vous êtes adolescente ou adolescent et que vous avez des difficultés dans la découverte de la sexualité, par exemple si vous êtes victime de cyber-harcèlement, si on vous oblige à envoyer des « nudes », ou si vous n’assumez pas votre homosexualité.

En ce qui concerne la sexualité, je ne suis pas d’accord avec la conception de Freud, Ferenczi et Lacan pour qui La sexualité féminine est essentiellement passive . Je pense que c’est un appel au masochisme et au viol. De même je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il n’y a qu’une seule libido, la libido masculine ou phallique. Cette idée justifie la domination sexuelle des hommes sur les femmes par exemple les soi-disants « besoins sexuels » irrépréssibles des hommes. Je ne suis pas d’accord avec l’idée que l’enfant désire un rapport sexuel avec ses parents et que ce désir se rejoue dans le complexe d’oeudipe. Je pense que ceci justifie la pédocriminalité en attribuant à l’enfant un désir sexuel d’adulte. En effet si la petite fille ou le petit garçon veut les calins et l’attention de l’adulte, ils ne désirent jamais un rapport sexuel même de manière inconsciente. Il s’agit là d’une projection d’un désir adulte sur l’enfant.