l’ art-thérapie est elle une psychothérapie « sérieuse »?

Derrière cette l’idée que l’ art-thérapie n’est pas une psychothérapie « sérieuse »se cache la conviction que la création artistique est un jeu sans importance .

C’est pourquoi dans cette optique on pense souvent que l’ art-thérapie est exclusivement destinée aux enfants, aux personnes âgées ou handicapées. Se cache également une conception dévalorisante de l’activité manuelle et « sensible » vue comme dégradante . Un adulte qui se respecte ne met pas les mains dans la peinture. Au contraire il fait fonctionner ce qui le constitue à ses yeux comme « adulte » c’est-à-dire ses capacités intellectuelles, rationnelles dans le ciel élevé des idées.

Séance individuelle d'art-thérapie Versailles, Paris , art-thérapie 78, art-thérapie 75
Séance individuelle d’art-thérapie avec Cécile Orsoni, Retrouver l’enfant.

Les choses sérieuses ne relèveraient  que de notre haute capacité de raisonnement abstrait tandis que les choses «  futiles » relèveraient plutôt de l’ordre de la sensibilité, de l’émotion, de l’artistique. Le raisonnement c’est le calcul donc symboliquement la maitrise du monde et de soi propre à l’adulte alors que l’affectivité symboliserait au contraire la perte de contrôle donc elle renverrait à l’enfant.


Dans ce contexte on ne peut que considérer l’art-thérapie comme un amusement ou une technique de bien- être mais certainement pas comme une psychothérapie digne de ce nom c’est à dire « sérieuse » ou « adulte ». On pense alors qu’il ne s’agit pas d’un vrai travail sur soi.

Mais assimiler l’art-thérapie à une méthode de bien-être c’est d’abord nier sa dimension de psychothérapie

On ne prend pas alors en compte l’engagement du patient sur le long terme et ses efforts parfois douloureux dans le but d’un changement en profondeur. C’est nier les moments douloureux ayant nécessairement lieu dans la thérapie par ce qu’il s’agit de se remettre en question et d’exprimer une souffrance. C’est nier enfin la part active du patient dans l’acte de création qui a lieu dans une séance d’art-thérapie mais pas dans une séance de massage. Une séance de massage a lieu ponctuellement et ne nécessite pas d’engagement dans la durée. De plus vous êtes passif alors que lors d’une séance d’art-thérapie vous devez vous mettre en action pour créer et pour réfléchir pendant la séance et entre les séances. Il s’agit d’un processus qui demande un grand investissement personnel.

Maintenant peut on considérer l’ art-thérapie comme un jeu inconséquent ?

Il est vrai que la création est un jeu, mais ce jeu est tout sauf futile. Le psychanalyste Winnicott dans Jeu et Réalité nous a montré que le jeu est une activité hautement sérieuse par ce que fondamentale dans la construction psychique de l’enfant et plus tard de l’adulte qu’il sera. Lors d’une séance d’art- thérapie l’adulte en souffrance va pouvoir retrouver dans l’acte de création un rapport au monde de plaisir qui est celui de l’enfant. Il va à nouveau constater qu’il est capable d’être en harmonie avec le monde extérieur par ce qu’il est capable de façonner la peinture ou la terre selon sa volonté avec l’aide de l’art-thérapeute . Le rôle de l’art-thérapeute est de construire le cadre dans lequel cet acte de création va pouvoir se faire : cadre spatio-temporel et cadre relationnel .l’ art-thérapeute fonctionne comme une « mère suffisamment bonne » c’est à dire qu’il ne devance pas le désir du patient mais l’aide à réaliser son désir et à en prendre conscience. Certains adultes ont besoin de revivre cette période d’énergie créatrice voire de la vivre tout court car ils ont cessés d’être enfants bien trop tôt.

L’art-thérapie permet une expression de soi sensible et personnelle

Dans cet acte de création vous allez aussi pouvoir vous exprimer de manière très personnelle par ce que vous utilisez votre sensibilité : pour la peinture il s’agit plus particulièrement du toucher, de la vue mais en réalité c’est tout le corps qui se met en mouvement . Or l’expression par la sensibilité est plus personnelle que l’expression verbale par ce que plus singulière . En effet les mots sont plus « communs » c’est-à-dire plus abstraits que le l’expression par le chant ou le dessin. Par la création artistique vous affirmez ce que vous êtes ensuite vous pouvez  en prendre conscience avec la psychanalyse : vous vous appropriez votre vécu par l’interprétation verbale et l’association libre. On sait à quel point il est important de pouvoir s’exprimer de manière personnelle car c’est l’affirmation de votre singularité et de votre liberté qui est en jeu. Empêcher un homme de s’exprimer c’est le priver de liberté et vouloir le tuer psychiquement. Les dictateurs le savent bien qui exterminent les artistes et font brûler les œuvres d’art ; pensons par exemple aux autodafés du régime nazi .

Ainsi loin d’être un jeu inutile et futile la création artistique est tellement sérieuse qu’elle représente un danger pour ceux qui veulent assoir leur pouvoir en imposant une pensée unique. L’art-thérapie permet justement l’expression personnelle de soi même en remobilisant peu à peu et à votre rythme votre sensibilité, vos émotions et l’énergie créatrice de l’enfant qui est en vous.

           Car le traumatisme engendre souvent une coupure entre un soi rationnel et un soi sensible. C’est une manière de se défendre parfois nécessaire pour ne pas s’effondrer: « non ce n’est pas moi qui sent, qui souffre ». Mais être coupé de sa sensibilité c’est se couper des autres et du monde et ceci constitue aussi une  souffrance : on se sent seul, on ne sait plus qui on est et ce qu’on désire réellement.

séances d’art-thérapie en images